Chargement...

30.04.2021

GEL DANS NOS VIGNES DU CENTRE LOIRE

En ce début d’avril Dame Nature ne nous laisse que peu de répit… Les nuits du 5 au 8 avril ont été plutôt courtes pour nous ! Celles qui ont suivies, du 13 au 15, étaient également frisquettes!

Avec des températures allant parfois jusqu’à – 4°C sur certaines parcelles au levé du soleil, le froid est redouté par tous les vignerons en cette période stratégique du débourrement de la vigne. Pendant l’hiver, le bourgeon est naturellement protégé par un petit duvet qui disparait au moment de l’éclosion. Avec les beaux jours et les hausses de température fin mars, les bourgeons ont commencé à éclore prématurément sur diverses parcelles du Centre Loire, laissant les prémices des feuilles vulnérables au froid. Il est encore un peu tôt pour constater les dégâts occasionnés par ces premières gelées. Dans quelques jours, nous pourrons malheureusement évaluer les bourgeons qui ont été grillés par le froid, ces derniers s’effritant au toucher. Heureusement, depuis plusieurs années, les vignerons se sont adaptés à ces aléas et il existe aujourd’hui diverses méthodes pour lutter contre ces vagues de froid.

Au Domaine Eric Louis, nous nous sommes équipés d’éoliennes sur les parcelles se trouvant dans les couloirs de gel et qui sont donc plus souvent sujettes à ce risque. Les éoliennes (plus petites et plus basses que leurs cousines génératrices d’électricité) permettent de brasser l’air au niveau des vignes. L’air chaud, étant plus léger, a tendance à monter pour laisser place à l’air froid au milieu des rangs. L’éolienne va donc nous aider à inverser cette tendance et maintenir une température plus favorable entre les ceps.

Une autre technique que nous pratiquons, dans nos vignes sur l’AOC Quincy, est l’aspersion. C’est le principe de l’esquimau qui construit son igloo pour rester au chaud ! Durant une nuit de gel, nous arrosons les vignes afin qu’une couche de glace se forme sur les bourgeons naissants. La température à l’intérieur de ce petit cocon avoisine le zéro degré évitant ainsi au bourgeon d’être brûlé par le froid.

Nous vous donnerons d’autres nouvelles des vignes suivant l’évolution de la météo, les saintes glaces se terminant au 13 mai !

Partagez sur :

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.

En savoir plus